Arnaud Moro, Architecte de l'image

Alors que la vie plaçait Arnaud Moro sur le chemin de l’architecture, un coup du hasard l’a finalement détourné de ses objectifs, et fait de lui un photographe qui attire l’attention des professionnels du genre. Le site Konbini a mis en avant son travail, et 500px qui fédère 9 millions de photographes sur la toile l’a plusieurs fois placé dans la liste des artistes à suivre. « Diplômé de l’école d’architecture de Marseille, j’avais prévu de déménager à Londres pour intégrer une agence d’architecture, mais tout ne s’est pas passé comme prévu… », explique le jeune homme. Il met donc entre parenthèses son premier amour. Et une fois son premier contrat de photographe signé, l’ordre de ses priorités change. Le novice se nourrit des travaux des plus grands et le déclic s’opère. « Je me suis inspiré de références comme Victor Habchy, et j’ai ensuite créé mon propre univers ». Discret, c’est à travers ses clichés qu’Arnaud s’exprime. Si l’architecture n’est plus à l’ordre du jour, son parcours est une force : « Ma formation m’a aidé dans la manière de composer une image. Le cadrage, la lumière sont des éléments abordés en architecture comme en photographie ». Si les voyages et les instants volés de la vie quotidienne sont ses sujets de prédilection, la lumière est l’une des composantes fortes de ses images. « J’adore travailler en lumière naturelle, et j’aime être face au soleil. Le « contre-jour » est à mes yeux ce qu’il y a de plus beau. Les couleurs dorées, et les ombres douces me plaisent ».

Vidéaste 

Rapidement, la vidéo s’invite dans le quotidien d’Arnaud, et depuis 2013, elle a pris de plus en plus de place dans sa vie professionnelle. Il fait ses armes en réalisant un clip pour l’artiste Anthony Alberti alias Mr OneTeas et le sculpteur Jean-François Bollié. On y retrouve son amour pour les tonalités dorées et la poésie de ses prises de vues. « J’aime l’intensité des émotions véhiculées par les vidéos. C’est encore plus fort que dans une photographie. Cela monte en puissance, petit à petit, et à la fin tu te prends une véritable claque! », lance le vidéaste. Rapidement, Arnaud enchaîne des projets très différents comme celui de l’Hôtel La Chèvre d’Or ou une campagne publicitaire pour la marque de téléphonie Crosscall. Et il participe au court-métrage Introspection qui a reçu six sélections à des festivals internationaux. Autre challenge : le festival « Faire un film en 48 heures ». « On sait que l’on ne sortira pas le film de l’année, en deux jours, mais on se fait plaisir et c’est très formateur », résume Arnaud. Ses projets futurs? « Réaliser un documentaire sur les peuples de Mongolie est l’un de mes rêves ». Affaire à suivre…

While life had put Arnaud Moro on the path to architecture, hazard detoured his objective , and made  him a photograher. The website Kombini has highlighted his work, and 500x, which shows 9 million photographers on the web, has placed him on its lists of artists to follow several times . “After graduating from architecture school in Marseille, I was planning to move to London to join an architect firm, but nothing happened as planned…”explains the young man. So he put his first love in parenthesis. This novice was inspired by the greatest, and the click happened. If travel and moments stolen from daily life are his favorite subjects, light is one of the strongest components of his pictures. “ I love to work in natural light. I like golden hues and soft shadows”.

Videos

Video has rapidly become part of Arnaud’s daily life, and since 2013 has taken up more and more space in his professional life. “ I like the emotional intensity vehiculed by video.” Arnaud quickly followed with different projects such as the Hotel Chevre d’Or, or an advertising campaign for the telephone brand Crosscall. He also participated in the court-metrage Introspection, which received six selections at international festivals. Another challenge: The Festival “Make a film in 48 hours”. “We know we won’t put out the film of the year in 2 days, but it’s fun and good training”, Arnaud sums up. His future projects? Making a documentary about the people of Mongolia is one of my dreams…..”. To be followed…..

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.