Dandy’s attitude

Epicuriens, cultivés et aimant les belles choses, ils chevauchent des motos customisées vintage et adoptent un look de gentleman, à mi-chemin entre l’élégance britannique et le bad boy rock ’n’ roll. Plus qu’une mouvance, la « dandy’s attitude » est un art de vivre qui se cultive au masculin comme au féminin. « Une philosophie », entonne Laurent Cabot, le président des Dandy Riders et organisateur en Paca depuis deux ans de la Distinguished Gentleman’s Ride. Ce fin spécialiste et chef d’orchestre de cette grande famille folle de bécanes revendique avant tout un état d’esprit : « Nous ne nous considérons pas comme des puristes, notre mouvement n’est pas fermé : aucune cotisation, aucune obligation, juste la passion pour cet art de vivre prime ».

Depuis 2013, date de la création de l’association, les Dandy Riders comptent 190 membres concentrés principalement dans le Sud-Est. Ils organisent régulièrement « dans la bonne humeur » des virées d’une journée à une semaine, des rassemblements, et des événements comme la future course décalée de dirt track le 7 mai 2016 intitulée « Plus rien ne nous arrête ». Le principe ? Rouler, glisser, déraper avec des bécanes vintage sur un circuit en terre.

Cette joyeuse « bande de potes » s’investit également dans de nobles causes. Preuve en est, la Distinguished Gentleman’s Ride (DGR) qui réunit des élégants motards afin de lever des fonds pour la recherche et la sensibilisation du cancer de la prostate. Le 28 septembre 2015, la DGR a rassemblé plus de 250 personnes, 120 motos et environ 3000 euros de gain dans le Sud-Est « le deuxième plus gros score de France après Paris ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.