La Station

Vivier artistique d’expérimentations

Insubmersible ! Depuis 20 ans, La Station soutient et diffuse la vie culturelle et artistique contemporaine à Nice. L’association Starter, qui pilote le projet, fait cohabiter des espaces d’expositions ouverts au public et des ateliers de production. Logé à l’origine dans une ancienne station service du boulevard Gambetta, ce générateur d’artistes est installé depuis 2009 dans les 1000 m2 de la halle Sud du Chantier Sang Neuf.

Avec 700m2 d’ateliers, elle est un tremplin de professionnalisation pour les jeunes artistes. Une structure expérimentale, un espace de possibilités, une rencontre des pratiques, mais aussi un espace de liberté où la création se développe dans une dynamique collective. Chaque résident travaille et diffuse ses projets personnels, mais il apporte également sa pierre à l’édifice d’une structure humaine. « C’est une question de compétences, d’échange de temps et d’investissement. L’idée est de se mettre au service de la structure avec vivacité et spontanéité », explique Cédric Teisseire, vice-président et fondateur de La Station. Issus de tous milieux et ouverts à tous les mediums, La Station accueille aujourd’hui 12 résidents dans ses locaux. Incubateur d’un vivier artistique, l’avant-garde expose hors les murs « comme l’année dernière à Turin et en 2016 avec Sydney pour projet ».

La Station fait également la part belle à la découverte de l’art contemporain. Avec depuis sa création, 60 expositions intramuros, 43 expositions hors-les-murs, et 57 événements à leur actif, 300m2 sont dédiés aux artistes confirmés qui réalisent des œuvres in-situ.

Du 6 février au 2 avril (vernissage le 5 février), « Flux Tendu » mettra en lumière Laurent Faulon et Delphine Reist. Ce couple d’artistes excelle en installations et interventions qui entrent en résonance avec les caractéristiques esthétiques et sociales de l’endroit qui les reçoit. Delphine Reist met en mouvement des objets communs et affectionne les lieux ingrats tels que les parkings, les chantiers, les sous-sols et les bâtiments administratifs. Laurent Faulon développe quant à lui un art d’interventions, proche de la performance, qui entre en résonance avec les caractéristiques architecturales, politiques, économiques ou sociales de l’endroit que ses œuvres accueillent.

Du 23 avril au 11 juin 2016 (vernissage le 22 avril à l’occasion des Visiteurs du Soir – Botoxs), La Station présentera le programme proposé par le CNAP sur la thématique : « Suite : expérimenter, produire, exposer ». Le Centre National des Arts Plastiques souhaite rendre visible une sélection de projets afin de permettre aux artistes d’expérimenter leurs idées dans le réel d’une exposition. En attendant la découverte de ces expositions, La Station n’oublie pas son rôle social. Elle ouvre ses portes à des visites pédagogiques dans un quartier en pleine restructuration : « L’occasion de créer une dynamique de sensibilisation à l’art contemporain ».

La Station

Halle sud du chantier Sang neuf, 89 route de Turin, 06300 Nice / Entrée et parking gratuits / Tram Vauban / Bus n°4 et 20

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.