PRÉSENTATION  ~ PENTTI SAMMALLAHTI . MINIATURES

La miniature est une peinture de petite dimension, dont le rendu précis fait appel au geste lent du moine copiste, courbé sur son ouvrage, tel un orfèvre du « minuscule ». C’est cette même finesse, cette même délicatesse, lente et irradiante, qui affleure la surface des photographies de Pentti Sammallahti.

 

 

Des vastes déserts de la mer blanche de Solovski en Russie, aux forêts denses d’Europe Centrale peuplées d’animaux improbables, et jusqu’aux confins du Monde, chaque image est une petite histoire, une fable, une légende qui dit en quelques mots qu’il suffit de voir pour que la beauté existe. Et, qu’il lance son regard de loin ou qu’il le pose de près, Sammallahti sait accorder à chaque détail, aussi ténu soit-il, un rôle prépondérant dans ses Miniatures, aussi essentiel qu’une note de musique dans une partition.

 

Son regard creuse le visible de l’intérieur et fait remonter ces petites particules natives à la surface du monde, comme de la poussière de charbon, plus légère que l’air.

 

Pentti Sammallahti est né à Helsinki en 1950. Petit-fils d’une des premières femmes photographe en Finlande, Hilldur Larsson (1882-1952), il s’intéresse à la photographie dès l’âge de 9 ans, alors que son père l’emmène voir l’exposition itinérante « The Family of Man » présentée par Edward Steichen au Taidehalli à Helsinki, en 1959.

 

Il commence à prendre ses premières photographies à l’âge de onze ans et rejoint Helsinki Camera Club. Il construit son propre agrandisseur et expérimente le développement, la prise de vue et le tirage. Il étudie l’Histoire de l’Art, la musicologie et les mathématiques.

 

En 1970, il présente sa première exposition personnelle et commence, quatre ans plus tard, il devient enseignant à la Lahti Art School, puis à l’Ecole Supérieure des Arts et du Design, à Helsinki où il enseigne la photographie et l’impression. En 1991, bénéficiant d’une bourse d’État de quinze ans, il met fin à ses enseignements, fonde un atelier et multiplie ses expéditions photographiques dans divers pays d’Europe et d’Asie.

 

Arpentant d’immenses territoires, souvent reculés, et de vastes espaces vierges ou peu peuplés, il laisse libre cours à sa quête d’une lumière particulière ou d’un horizon insoupçonné́, usant du format panoramique, dont il est un des maîtres incontestés, de sa science des contrastes subtils et d’une palette exceptionnelle des tonalités du noir et blanc. Parfois qualifié de « Bruegel de l’art argentique », Pentti Sammallahti parvient, par son génie du paysage, à « substantialiser » l’hiver qui, sous son regard, semble plus matière que saison.

 

Du 18 septembre 2020 au 24 janvier 2021, la Ville de Nice vous invite à découvrir l’exposition consacrée à Pentti Sammallahti, « Miniatures », au Musée de la Photographie Charles Nègre.

INTRODUCING ~ PENTTI SAMMALLAHTI . MINIATURES

The miniature is a small painting, whose precise rendering calls for the slow gesture of the copyist monk, bent over his work, like a goldsmith of the “tiny”. It is this same finesse, the same delicacy, slow and radiating, that emerges the surface of Pentti Sammallahti’s photographs.

 

 

From the vast deserts the White Sea of Solovski in Russia through dense forests of Central Europe populated by unlikely animals, and the far reaches of the world, each image is a small story.

A fable, a legend that says in a few words that it is enough to see for beauty does exist. And whether one casts ones gaze from afar or poses it near, Sammallahti knows how to give every detail, however tenuous, a leading role in his Miniatures, as essential as a musical note in a score.

 

His gaze digs the visible from the inside and brings these small native particles to the surface of the world, like coal dust, lighter than air.

 

Pentti Sammallahti was born in Helsinki in 1950. The grandson of one of Finland’s first female photographers, Hilldur Larsson (1882-1952), he became interested in photography at the age of 9, while his father took him to see Edward Steichen’s travelling exhibition “The Family of Man” at the Taidehalli in Helsinki in 1959.

 

He began taking his first photographs at the age of eleven and joined Helsinki Camera Club. He built his enlarger and experimented with development, shooting and drawing. He studied Art History, Musicology and Mathematics.

 

In 1970, he presented his first solo exhibition and, four years later, he became a teacher at the Lahti Art School, then at the Higher School of Arts and Design in Helsinki, where he taught photography and printing. In 1991, on a 15-year state grant, he ended his teachings, founded a workshop and multiplied his photographic expeditions to various countries in Europe and Asia.

 

Wandering through vast territories, often remote, and vast unlocated, he gives free rein to his quest for a particular light.

Using the panoramic format, of which he is one of the undisputed masters, his science of subtle contrasts and a fantastic palette of the tones of black and white. Sometimes referred to as the “Bruegel of film art”, Pentti Sammallahti manages, through his genius of the landscape, to “substantialize” the winter which, under his gaze, seems more material than the season.

 

From September 18, 2020, to January 24, 2021, the City of Nice invites you to discover the exhibition dedicated to Pentti Sammallahti, “Miniatures”, at the Charles Negro Museum of Photography.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.