Première édition du Green Food Festival

La gastronomie durable était à l’honneur de la 1ère édition du Green Food Festival, le 28 février dernier. Le rendez-vous était donné au Parc Phoenix pour une journée de conférences organisée dans le cadre de l’Année de la Gastronomie 2022. Au total, ce sont une centaine d’apprenants, d’enseignants et de professionnels du secteur de l’hôtellerie – restauration qui ont pu écouter des experts et des chefs renommés à l’image de la Chef du Chantecler* Hôtel Le Negresco, la MOF Virginie Basselot ou encore Andrea Moscardino, Chef du restaurant CETO* qui vient d’obtenir sa première étoile au Guide Michelin. 

Pensé par le Campus des Métiers et des Qualifications d’Excellence Tourisme International Hôtellerie (TIH) région Sud, c’est dans le cadre de l’Année de la Gastronomie – décrétée par le chef de l’État Emmanuel Macron – que le concept du Green Food Festival a vu le jour. Sous la houlette du MOF, chef cuisinier du Palais de l’Elysée, Guillaume Gomez, cette initiative a pour objectif de revaloriser un secteur largement impacté par la crise sanitaire, créer des vocations et inspirer les cuisiniers de demain. Pour cela, plusieurs appels à projets ont été initiés et le Campus des Métiers et des Qualifications d’Excellence Tourisme International Hôtellerie (TIH) a ainsi remporté une dotation de 50 000 euros.

Sensibiliser aux démarches éco-responsables 

Placée sous le thème de la « Gastronomie Durable », le Green Food Festival a choisi de mettre en lumière plusieurs sous-thématiques essentielles, à travers deux conférences, deux conversations croisées et une table rondes, le tout animé par le journaliste Olivier Reneau, modérateur de l’événement. Avant l’ouverture de ces ateliers, plusieurs officiels ont pris la parole afin de rappeler l’engagement de la ville de Nice, de la CCI Côte d’Azur ou encore la Région Sud, partenaires de ce grand rendez-vous. De son côté, Denis Férault,  MOF, Président du Campus des Métiers et des Qualifications d’Excellence Tourisme International Hôtellerie région Sud, a rappelé que les jeunes sont désormais très sensibles aux sujets tels que le tri, la valorisation des déchets, les circuits courts ou encore la saisonnalité. Qu’ils ont à cœur de s’engager dans une profession au sein de laquelle ils seront des acteurs responsables et qu’ils pourront avoir un impact positif pour la planète.

Fleurs comestibles et Pêche durable…

Nos rendez-vous « coup de coeur » sont les conversations croisées menées par des chefs locaux. Sur le thème des Fleurs comestibles, les chefs Virginie Basselot et Yves Terrillon, fondateur de La Cuisine des Fleurs (Antibes) ont partagé leurs points de vue respectifs aux côtés d’Augustin Cavalier, second en chef de cultures chez Marius Auda, une société spécialisée dans la production de fleurs. Ils ont notamment échangé sur la place de ces fleurs comestibles dans l’éco-système agro-alimentaire azuréen, partagé leurs expériences et répondu aux interrogations d’Olivier Reneau, modérateur de la conférence. Tout cela afin d’expliquer la manière dont celles-ci sont utilisées en cuisine, ce qu’elles apportent aux créations salées et sucrées ou encore la façon dont elles peuvent être transformées et intégrées dans des plats. La production, la conservation ou encore la place de ces aliments ont également été abordés.

Ensuite, ce sont donc les produits de la mer qui étaient à l’honneur. Ce rendez-vous a démarré par l’intervention vidéo du maître des cuisines du restaurant Mirazur*** Mauro Colagreco. « Je suis très heureux de participer à la première édition du Green Food Festival, j’espère que ce rendez-vous va permettre de sensibiliser davantage nos jeunes vis à vis des enjeux écologiques et environnementaux d’aujourd’hui. Cela passe évidemment par la cuisine, avec une sélection de ce qu’on mange chaque jour , avec des produits provenant de circuits courts, avec  une agriculture raisonnée et une pêche durable », a confié le chef étoilé.

Elle s’est ensuite poursuivie avec un échange entre Luca Mattioli, chef exécutif du restaurant Mirazur et Andrea Moscardino – Chef exécutif du CETO, Hôtel The Maybourne Riviera. Les différents enjeux de la pêche durable sur la Côte d’Azur ont été présentés mais également les différents types de pêche, les retours des consommateurs ou bien l’impact du réchauffement climatique.

 

Si vous souhaitez revivre ces moments, rendez-vous sur le site du Campus TIH, des vidéos reprennent les temps forts de chaque conférence. 

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.